Au travers des propos ici libérés, se dégagent cette grâce ainsi que ces fruits de l’Esprit qui ont contribué énormément à sa réussite. Elle, c’est cette chantre qui est en train de bénir des multiples.

De la petite dernière d’une grande fratrie, elle en est devenue le symbole, si non la figure marquante qui excelle. Pieuse et surdouée, elle est un vrai Don rempli d’humilité.  Sa voix exceptionnelle nous entraine aujourd’hui sans commune mesure dans la louange et l’adoration de notre Dieu.  Indéniable ! Tout le monde s’accorde à le dire tout haut.

Pour vous, « DITES-NOUS » est allée à sa rencontre dans ce numéro spécial.  Au travers des propos ici libérés, se dégagent cette grâce ainsi que ces fruits de l’Esprit qui ont contribué énormément à sa réussite.  Elle, c’est cette chantre qui est en train de bénir des multiples. Oui, elle est un miracle, Anna Teko. Suivez !

TOUTE LA FAMILLE ETAIT SURPRISE DE VOIR QUE J’AVAIS UN DON…


Dites-nous, qui est Anna Teko ?
Une chantre de l’Éternel, dévouée corps et âme à sa mission de proclamer l’évangile de Jésus Christ par le chant. Je suis aussi une épouse et mère de cinq enfants.

Comment êtes-vous arrivée à la chanson ?
J’ai toujours vu mes grands frères et sœurs chanter, car nous formions un groupe musical familial appelé « Teks stars ».  C’est lors d’une répétition du groupe que j’ai demandé à chanter quand je n’avais que quatre ans. Toute la famille était surprise de voir que j’avais un don. C’est ce qui a poussé mon feu père, et mes grands frères, à reformer le groupe autour de moi. En ce temps-là, j’étais la petite vedette de Lokossa, ma ville natale.

Chanter pour l’Unicef vous a ouvert des portes, mais quel était vraiment votre propre mobile de chanter pour les enfants défavorisés ?
Dans mon village de Lokossa, je voyais beaucoup d’enfants très pauvres, et malades. J’étais très sensible à leurs souffrances et dès que je le pouvais, je leur donnais à manger. Quand l’occasion de chanter en collaboration avec l’Unicef et l’OMS s’est présentée, je me suis donnée toute entière à cette cause.

Etes-vous née dans une famille chrétienne ?  Comment avez-vous personnellement rencontré Jésus-Christ ?
Oui, je suis née dans une famille chrétienne, puisque mes parents avaient déjà donné leur vie à Jésus christ quelques années avant ma naissance. J’ai grandi dans un environnement de foi, de prière, et de la parole de Dieu, sans vraiment en comprendre le sens car j’étais trop petite.
Je suis tout de même fière et reconnaissante envers mes parents pour n’avoir connu que Dieu dans ma vie. C’est seulement après mes difficultés de jeune fille, à l’âge de vingt ans, que j’ai cherché à connaitre le Dieu que je priais depuis ma naissance
.

JE NE SUIS PAS LA PLUS TALENTUEUSE DES CHANTEUSES MAIS JE SAIS QUE JE SUIS SOUS LA GRACE…

Une carrière de chanteuse commencée déjà à vos 4 ans dans un groupe musical familial qui chantait de tout… A quel moment précis avez-vous eu le déclic de chanter rien que pour Dieu ?
C’est à partir de 2009, en Martinique que j’ai décidé de ne chanter que pour mon créateur. Il avait pris tellement de place dans ma vie ; mon amour pour lui débordait au point de ne plus pouvoir chanter autre chose que sa gloire.
C’est l’année où Dieu a changé beaucoup de choses dans ma vie. Mon mariage, mon premier album, et surtout ma stabilité. Bref, je ne pouvais que lui rendre gloire
.

La grâce divine, le talent, c’est quoi pour Anna Teko ?
La grâce et le talent sont deux choses différentes. On peut avoir du talent, mais ne pas vivre sous la grâce de Jésus Christ. Je ne suis pas la plus talentueuse des chanteuses, mais je sais que je suis sous la grâce.
La bénédiction de Dieu m’accompagne dans tout ce que je fais, non pas parce que je le mérite, mais à cause de l’amour que Dieu a pour moi et pour tous ceux qui confessent son fils comme sauveur.

Le succès, n’a-t-il pas troublé votre enfance ?  Si non, comment avez-vous fait pour le maîtriser ?
Pas du tout. Je n’ai jamais cru que j’étais exceptionnelle ou meilleure que d’autres. Je suis juste différente. Chacun reçoit de Dieu un don, une compétence particulière. J’ai juste accepté mon appel. Quand on y réfléchit bien, ce n’est pas si difficile de dire « oui ».

JE VIS JESUS, JE MANGE JESUS, JE RESPIRE JESUS…

De votre témoignage, on retient que vous êtes une femme battante, mais comment appréhendez-vous des échecs qui vous ont surpris une ou deux fois dans votre vie ?
Devant les échecs, je mets toujours Dieu devant ses responsabilités, en lui disant que mon échec est le sien, ma honte c’est aussi la sienne, puisque c’est lui que je sers. Il ne tarde jamais à répondre en me donnant des solutions.

D’où vient cet enthousiasme avec lequel vous chantez Jésus-Christ ?
Je vis Jésus, je mange Jésus, je respire Jésus. Ma vie est calquée sur la sienne, son enseignement, son alliance, ses promesses, son pouvoir.

Quel est ce message moteur de l’évangile qui vous tient à cœur ?
Celui qui croira en moi sera sauvé.

Quel message porte votre dernier maxi-single « Pardonne-moi » sorti en 2017 ?
La repentance individuelle et collective.

Un serviteur de Dieu ou une servante de Dieu confirmé(e) peut-il ou peut-elle encore se repentir ?
Dieu seul connait ceux qui sont confirmés. Dieu seul est saint et sans pêché. Nous faisons des efforts pour plaire à Dieu mais nous avons à cause de la chair que nous portons, des comportements qui ne sont pas toujours parfaits.
Parfois, nous avons des mauvais sentiments, des mauvaises pensées, et des mauvaises actions, même par ignorance. Il sera pardonné à celui qui reconnait qu’il est pêcheur, qui se confesse, et qui demande sa transformation.

« TU N’AS PAS RAISON », C’EST UN MESSAGE FORT…

Qui écrit généralement les textes de Anna Teko ?
C’est une étroite collaboration entre mon mari et moi.

A vos côtés, nous remarquons la présence formidable de Monsieur Gilles Gabélus.  Que représente-t-il pour vous ?
C’est mon âme sœur. Celui par qui Dieu me donne le bonheur chaque jour. Je ne peux même pas imaginer vivre sans lui.

Aimeriez-vous qu’un de vos enfants puisse faire un jour la même carrière musicale que vous ?
Ouiiiii ! Seulement à condition que ce soit un appel de Dieu. On ne s’improvise pas chantre de l’Eternel.

Si on vous accorde cinq minutes sur un podium pour interpréter une chanson de votre répertoire, laquelle choisiriez-vous et pourquoi ?
« Tu n’as pas raison ».  C’est un message fort pour tous les soi-disant chrétiens qui sont en réalité pires que les païens.

Pouvez-vous nous parler de vos projets présents et futurs ?
Mon projet immédiat, c’est la création d’un orphelinat au Bénin. C’est presque imminent. J’aimerais aussi créer une école de musique et de chant pour tous les chantres. Que Dieu Bénisse ces projets.

Un dernier mot pour nos internautes et téléspectateurs qui, nous le croyons, sont ravis d’avoir de vos nouvelles ?
C’est une prière que je souhaite faire: Que la grâce de Jésus Christ, l’amour de Dieu, et la communication du Saint Esprit soit avec vous tous au nom puissant de Jésus Christ. Amen!

Comment vous joindre pour toute éventuelle collaboration ?
Vous pouvez me joindre par mail : annateko@hotmail.com ou sur facebook « fan de Anna Teko » ou « Anna Teko france » – Téléphone: 0033 (6) 519 10 742.

Pour aujourd’hui, nous nous arrêtons ici, sachez cependant que vous avez la possibilité de nous faire part de votre actualité, toutefois êtes-vous d’accord que l’on prenne régulièrement de vos nouvelles pour les internautes?
Ce serait une joie de vous donner régulièrement de mes nouvelles. Longue vie à JEHOWAY TV ! Que Dieu vous bénisse !

Merci bien, Anna Teko et à très bientôt sur JEHOWAY TV pour d’autres  émissions, pour la gloire du  Seigneur et Sauveur JESUS-CHRIST.